Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 11:03

 

Coupe de France (8e tour). AC Ajaccio (Ligue 2) - Fontenay (CFA) : 2-1. Victimes des circonstances, les Vendéens peuvent nourrir bien des regrets. Ils doivent maintenant vite tourner la page et tout donner en championnat.

 

 

A l'image de Vincent Zoménio, les Fontenaisiens ont donné avec constance, sans beaucoup recevoir. Photo : Corse-Matin

 

 

AJACCIO (de notre envoyé spécial). L'AC Ajaccio s'est ouvert les portes des 32es de finale de la Coupe de France. Prétendre, pour autant, que ses tourments se soient dissipés, samedi soir, serait bien imprudent. La hiérarchie a tout juste été respectée, dans l'indifférence générale... Le répit pourrait être de courte durée, pour José Pasqualetti.

 

« On était si peu gaillards en championnat que je ne vais pas, en l'occurrence, chipoter sur la manière. Une défaite nous aurait plongés au fond de l'eau. L'impératif, c'était de gagner avant de recevoir Montpellier, et nous y sommes parvenus », peine à convaincre, l'entraîneur acéiste.


« D'égal à égal »


Les circonstances ont plaidé en faveur des coéquipiers de Carl Medjani. Si Mandrichi, par exemple, n'avait trouvé le chemin des filets, à peine sorti du premier quart d'heure, alors qu'il ne s'était encore rien passé, peut-être Fontenay les aurait-il poussés plus loin dans leurs retranchements. « On a commencé doucement mais on était bien en place. Ce but est d'autant plus malheureux qu'il est primordial, confirme l'entraîneur, Gérard Nicol. Depuis le début de saison, l'équipe ajaccienne l'a emporté chaque fois qu'elle a ouvert le score, et s'est toujours inclinée lorsqu'elle a dû courir après... »



Malgré ce manque de réussite, et ces statistiques défavorables, les Fontenaisiens se sont appliqués à soutenir la comparaison. Mission accomplie, car dans le jeu, on n'a pas vu la différence, entre l'équipe de CFA et celle de Ligue 2. « On méritait mieux, résume le président Loïc Turpeau. C'est agaçant de perdre ainsi, aussi loin des nôtres, et sans doute pas contre plus forts que nous. En tout cas, pas ce soir. »



Comme si cela ne suffisait pas, Vincent Zoménio a été expulsé, à vingt minutes du coup de sifflet final. Carton rouge direct, et soirée gâchée. « On ne va pas se chercher d'excuses mais l'arbitre a manqué d'inspiration sur ce coup-là. »



Contraint de remonter deux buts, à la suite de ce coup franc équivoque repris victorieusement par l'excellent Julien Viale (65'), Fontenay a continué de lutter comme si de rien n'était, traitant d'égal à égal.



« Même à 10 contre 11, mes joueurs ont tenu le choc, se félicite Gérard Nicol. On ne va pas refaire le tirage. Jouer ce genre de match à domicile ou à l'extérieur, cela fait quand même une nette différence. Je pense qu'à la maison, nous aurions gagné. » Le but de Benoît Darcy, inscrit à la 85
e minute, sonne d'ailleurs comme un aveu. L'exploit était dans les cordes de Fontenay. « OK, mais une fois dit cela, coupe l'entraîneur, il faut vite digérer, et se reconcentrer. »


Pas d'alternative pour les Vendéens ! Et pour cause, samedi prochain, Pau (leader en CFA) leur rendra visite...

 

 


Michel LE TUTOUR.

 

 


AC AJACCIO - FONTENAY-LE-COMTE : 2-1 (1-0). Arbitre : M. Biton. 800 spectateurs.


BUTS. Ajaccio : Mandrichi (18'), Viale (65'). Fontenay-le-Comte : Darcy (85').


AVERTISSEMENTS. Ajaccio : Guerriéro (84'). Fontenay-le-Comte : Ducourneau (88').


EXPULSION. Fontenay-le-Comte : Zoménio (71').


AC AJACCIO : Quiévreux, Fournier, Aubameyang, André, Bocognano, Guerriéro, Asuar (cap) puis Darbion (60'), Viale, Mandrichi (Lesueur, 87'), Medjani, Dohin.
Entraîneur : José Pasqualetti.


FONTENAY-LE-COMTE : Pauvert, Le Touzé, Piveteau, Zoménio (cap), Darcy, Dupas (Mornet, 60'), Gandrillon (Duhai, 65'), Gauvin, Ducourneau, Queiros, Novic (Lesquaille, 77').
Entraîneur : Gérard Nicol.

 

 

Ouest-France

 

Partager cet article

Repost 0
Published by VENDEE FONTENAY FOOT - dans Equipe Fanion
commenter cet article

commentaires