Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 09:52

 

Coupe de France (8e tour). Ajaccio (Ligue 2) - Fontenay (CFA), samedi (20 h). Les Fontenaisiens ne partent pas favoris mais face aux Corses, amoindris et mal en point, l'espoir est permis.

 

 

 Même s'ils rendent deux divisions à Ajaccio, Martin Gandrillon et les Fontenaisiens entendent défendre leurs chances bec et ongles. : L. G.

 

 

« On fera de notre mieux, garantit Gérard Nicol. On a beau me dire qu'Ajaccio traverse une zone de turbulences, une CFA qui se qualifie chez une L2, cela n'arrive pas tous les quatre matins... » Alors, les Fontenaisiens y croient-ils, surtout sans Mathieu Blais, ni Loïc Rodriguez, suspendus ? « Bien sûr », même si ce déplacement « vient trop tôt » et « embarrasse » l'entraîneur. « Il perturbe notre planning mais puisque le tirage l'a voulu ainsi, on jouera notre carte à fond, assene l'entraîneur pour qui « le début de match sera primordial ».

 

Les coéquipiers de Vincent Zoménio se sont préparés comme de coutume, ou pratiquement. « On a dû composer avec une météo hivernale », sans parler de cet ultime galop d'entraînement, vendredi midi... Ajaccio ? Il n'en a pas été question plus que ça. « Cela aurait peut-être été différent si l'on avait joué à domicile. Ici, l'engouement est forcément moindre. Là-bas, en revanche, la motivation viendra toute seule », promet Gérard Nicol. La délégation fontenaisienne a rallié Paris en bus, hier soir, et rejoindra l'île de Beauté, ce matin, en quête d'exploit.

 

Trouver le juste équilibre

 

Vainqueurs aux tirs au but, contre une équipe de DH, au tour précédent, battus à la file, contre Amiens (2-0), Boulogne (0-2), puis corrigés à Bastia (6-2), les Ajacciens sont vulnérables. Le seront-ils à nouveau, tout à l'heure ? « Tout dépendra la manière avec laquelle ils nous considéreront... On dispose de renseignements mais on ne saura réellement qu'une fois sur le terrain », aux prises avec un adversaire au bord du gouffre. « Un camouflet serait désespérant », lâche José Pasqualetti, privé de son meilleur buteur, Cheick Diabaté. « On ne veut pas se contenter de subir, ni jouer la fleur au fusil », ajoute, pour sa part, Gérard Nicol, adepte « du juste équilibre ».

 

Fontenay reste aussi sur une défaite... Un contre-temps, il est vrai, sans conséquence - et qui le restera -, si les Vendéens retrouvent leur plénitude dans un registre défensif où ils excellent de manière courante. « Or, à Moulins, on s'est un peu relâchés par moments », concède Gérard Nicol. Comme d'ailleurs deux ans plus tôt, face aux Chamois niortais, dans leur dernier face-à-face avec une Ligue 2... « On menait 2-0, au bout de dix minutes, et on a quand même perdu 3-2 », retient le coach.

 

Organisation sans faille et réalisme seront donc impératifs aux Fontenaisiens pour espérer venir à bout des Corses, et accéder aux 32es de finale. Le challenge s'annonce bigrement excitant.

 

 

Michel LE TUTOUR.

 

 

FONTENAY (4e en CFA, 6 victoires, 4 nuls, 3 défaites ; 13 bp, 10 bc) : Pauvert, Le Touzé, Piveteau, Zoménio, Darcy, Dupas, Gauvin, Queiros, Gandrillon, Duhai, Ducourneau, Lescaille, Novic, Mornet, Deschamps, Bonifait. Entraîneur : Gérard Nicol.

 

AJACCIO (14e en L2, 5 victoires, 5 nuls, 7 défaites ; 25 bp, 28 bc) : Quievreux, Dohin, Medjani, Fournier, Aubameyang, Bocognano, Guerriero, André, Asuar, Viale, Mandrichi, Sinapi, Darbion, Lesueur, Bernardi. Entraîneur : José Pasqualetti.

 

 

Arbitre : M. Biton.

 

Ouest-France

 

Partager cet article

Repost 0
Published by VENDEE FONTENAY FOOT - dans Equipe Fanion
commenter cet article

commentaires