Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 13:21

 

 

CFA. Fontenay - Luçon : 1-0. Les Fontenaisiens ont logiquement décroché le succès, mais en y laissant des plumes. Luçon s'est montré astucieux en contre, Pauvert a réussi un sans-faute pour contrarier l'adversaire.

 

 

Pierrick Mornet (ici devant Haroçaréné) n'a pas connu de réussite personnelle, mais Fontenay a logiquement remporté la première manche du derby sud-vendéen, en dominant Luçon. Photo : L. G.

 

Commençons par les choses qui font débat. L'arbitrage de Silas Billong a été diversement commenté, à l'issue de ce derby du sud Vendée. L'ancien défenseur de la Roche VF en National, devenu arbitre Fédéral 4, n'a pas influencé le résultat de la rencontre par ses décisions. Mais sa distribution de cartons jaunes reste en travers de la gorge des Fontenaisiens. « On a joué contre douze adversaires, déplorait Gérard Nicol, l'entraîneur fontenaisien. L'arbitre siffle une minute d'arrêts de jeu et attend un coup-franc, il y a aussi deux penalties oubliés, trois cartons jaunes et deux garçons vont être privés du match de Coupe de France à Ajaccio. Je n'ai pas l'habitude de parler du corps arbitral, mais là je suis offusqué. »


Blais et Rodriguez, qui étaient sous la menace d'un troisième avertissement en dix journées, ne seront pas du voyage en Corse, le 13 décembre prochain lors du 8e tour de la Coupe de France. Pour autant, ce derby s'est plutôt disputé dans un bon état d'esprit, même si Frédéric Reculeau, l'entraîneur luçonnais, nuançait l'impression :
« Si Mingou ne revient pas à la mi-temps, c'est à cause du coup qu'il a reçu. On en a pris beaucoup et je n'ai pas vu d'arbitrage litigieux. Quand on n'est pas exempt de reproche on a ce que l'on mérite. » Cette vision de la morale arbitrale diffère donc selon que l'on porte le survêtement de Luçon ou celui de Fontenay...


Deux équipes très proches


Sur le terrain, le résultat ne souffre, heureusement, d'aucune contestation. Fontenay a fait le jeu et a été récompensé. Luçon avait choisi l'attente, mais à 1-0 ses plans ont été contrariés et sans le talent de Pauvert, deux de ses contres auraient pu faire mouche.
« On avait établi quelque chose en première mi-temps et cela s'est passé comme on voulait, on subissait sans trop s'exposer, reconnaissait le technicien luçonnais. Au fil des minutes, le match pouvait aller dans notre sens, mais Fontenay a marqué très vite en seconde période. On a essayé de faire le retard, mais c'est compliqué face à cette équipe. On a manqué de qualité face à une équipe qui défend bien. Ils ont manqué de fraîcheur physique et baissé d'un cran, c'est pour cela que nous avions été plus mobiles, en essayant de passer par les côtés, notamment avec Feindouno. Mais on n'a pas été performant. »


Comme à Bergerac, lors de la journée précédente, Piveteau a démontré qu'il pouvait être un défenseur capable de se muer en finisseur. Ses buts ne comptent pas pour du beurre. Et en dépit d'un match en retard, Fontenay campe donc toujours dans le premier quart du groupe C, alors que Luçon navigue dans le ventre mou. Ce championnat est serré.


« Il n'y a pas beaucoup d'écart entre Fonteny et Luçon, confirmait Gérard Nicol. On a fait le jeu toute la première mi-temps, on s'est appliqué. On manquait peut-être un peu de vitesse, mais on a une la maîtrise, globalement. Luçon a montré de bonnes choses en seconde période, on a souffert. On a su préserver le score, mais on a toujours le même souci, marquer le deuxième but pour se mettre à l'abri. Peut-être si on nous avait accordé un penalty... Mentalement et physiquement, le groupe est solide. » Il avance en confiance.

Vincent COTÉ.

Ouest-France

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by VENDEE FONTENAY FOOT - dans Equipe Fanion
commenter cet article

commentaires