Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 11:13

Coupe de France. Une erreur de la ligue de l'Atlantique va l'obliger à organiser un barrage entre deux futurs qualifiés pour le 7e tour.

 


Les mathématiques ne décernent peut-être pas de Prix Nobel (son équivalent est la médaille Fields), mais elles n'en restent pas moins une science exacte. Implacable même. Et à la lecture des résultats du 5
e tour de la Coupe de France, hier matin, les chiffres ne pouvaient pas mentir : 18 vainqueurs, donc 9 matches programmés pour le 6e tour et donc autant de futurs qualifés pour le 7e. Sauf que... Sauf que la Fédération, organisatrice de la compétition, a fixé un nouveau quota : la ligue Atlantique ne doit fournir « que » 8 équipes pour le 7e
tour. Aïe !

« Un manque de vigilance »


L'erreur de la ligue Atlantique, qui gère les six premiers tours de l'épreuve, ceux à échelle régionale, est manifeste, et l'instance ne le nie d'ailleurs pas. « C'est un manque de vigilance, explique son président Michel Tronson. En septembre, la 3-F a publié une liste des ligues qui passaient de 9 à 8 clubs qualifiés au 7
e tour. Ce récapitulatif était ambigu, car il ne mentionnait pas un courrier reçu à la ligue en mai qui faisait état de ce changement et qui a échappé à la commission. En soi, ce n'est pas grave. Il aurait fallu éliminer un club de plus avant le 6e tour, cette fois ce sera après. On assume. Nous voyons passer toute l'année dans nos bureaux des clubs qui ont fait des erreurs. Là, elle vient de nous. »


Mercredi, lors du tirage des 9 matches du 6
e tour, programmé les 1er et 2 novembre, deux rencontres seront concernées par un match de barrage entre les deux vainqueurs pour éliminer une équipe de plus. La ligue a donc inventé un 6e tour et demi ! Les clubs doivent s'en accommoder. Comme l'US Thouaré (DRH), petit Poucet de Loire-Atlantique : « L'erreur peut venir de tout le monde, estime Alain Le Viol, son président. À commencer par les clubs. Il y a pu avoir confusion ou incompréhension. »


Patrice Cornuaille, le président de Champtocé, a appris la nouvelle par Ouest France. « Il y a quand même des choses qui sont difficiles à cerner... Notamment dans l'application des règlements entre la ligue et la Fédération apparemment. Je m'étonnais que l'on soit encore neuf après le prochain tour, mais bon, je ne suis pas allé plus loin... » Alban Gaborit, l'entraîneur de l'équipe 1 de son club trouve « la nouvelle vraiment bizarre. Il faut déjà gagner le 2 novembre, mais j'espère que l'on ne sera pas concernés par ce match du 11 car ce n'est pas forcément facile à gérer, pas seulement pour les organismes. L'erreur est humaine, et ça me fait plus rire qu'autre chose... »


En Vendée, Gérard Pacteau, le président des Brouzils, se dit « chagriné. On prépare la saison, on anticipe des choses par rapport au calendrier, et là tout peut être remis en cause en raison d'une erreur des instances. Les clubs sont parfois sanctionnés pour beaucoup moins que ça... Devoir disputer un 6
e tour « bis » car la ligue s'est trompée, c'est pénalisant », même si la dotation financière concernera toutes les équipes vainqueurs du 6e tour avant le barrage.Joël Charbonneau, son homologue de Flochamont-sur-Sèvre parle, lui, davantage de « surprise. Il y a eu une incompréhension quelque part. Tout ça nous paraît quand même un peu léger. On attend des explications lors du tirage mercredi. »

 

 

Ouest-France

Partager cet article

Repost 0
Published by VENDEE FONTENAY FOOT - dans Information Générale
commenter cet article

commentaires