Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 10:40

CFA. En recevant Orléans, ce soir (18 h 30), la mission des Fontenaisiens s'annonce délicate. Pour rester dans la course à la montée, avec Bayonne, ils devront pourtant s'imposer.

 

  

 

Fontenay, avec ici Loïc Rodriguez et Vincent Zoménio, accueille une équipe d'Orléans, obligée de gagner pour garder un petit espoir de monter : J. D.

 

 


Trois matches encore, et Fontenay est toujours dans la course au National. Après leur belle victoire, à Anglet-Genêts, samedi dernier, on aurait même pu voir les Vendéens revenir à la hauteur de Bayonne. Mais les Basques ont conservé leur avance de deux points, le lendemain, en s'imposant au PSG. Un seul but, inscrit sur penalty, à peine passée l'heure de jeu, mais tellement important... « Si on avait perdu à Anglet, ça serait quasiment fini. Là, on a encore toutes nos chances », positive Gérard Nicol.

 

Face à Orléans (5e), en embuscade, trois points derrière eux, les Fontenaisiens se préparent, ce soir, à un match « compliqué, voire tendu ». Il est vrai que c'est sans doute la dernière opportunité, pour les joueurs du Loiret, de pouvoir espérer un retour miraculeux. « On avait tenu cette équipe en échec, lors du match aller (1-1). Elle avait des ambitions élevées en début de saison, et cela reste un candidat à la montée, mais disons que ça apparaît de moins en moins évident, pour eux, aujourd'hui. »

 

«  La montée, personne n'y songeait au départ »

 

Quel que soit, par ailleurs, le résultat de Bayonne, en quête d'une sixième victoire consécutive, contre Yzeure, les hommes de Gérard Nicol savent qu'ils ne peuvent plus s'autoriser aucun accroc pour croire encore possible ce qui n'était pas du tout prévu. « Peu importe ce qu'il advient désormais... La saison aura été riche, avec le plaisir de gagner régulièrement, grâce à un groupe qui vit bien, sur le terrain comme en dehors. La montée, personne n'y songeait au départ. On est presque inquiet d'y être tout près, à trois journées de la fin. Bien sûr, on ne cracherait pas dessus, mais au-delà du sportif, cela ne serait pas une petite affaire. Plus qu'une marche, c'est un escalier qu'il nous faudrait gravir. »

 

A chaque jour suffit sa peine... Les Fontenaisiens ne se mettent pas Martel en tête. Il n'y a aucune raison, on l'aura compris. Pourtant, Orléans a le moins perdu en championnat (cinq fois), mais c'est aussi l'équipe qui a concédé le plus de nuls (seize en 31 matches). Fontenay espère bien s'en accommoder, pour que la sensation agréable de jouer la montée, « jusqu'au bout », se prolonge. Gérard Nicol se pose juste une question. « Comment les organismes vont-ils répondre à tout ça ? Au fil des semaines, je sens bien que la fatigue commence à se faire sentir. »

 

Michel LE TUTOUR.

 

Le groupe fontenaisien (80 points, 12 victoires, 13 nuls, 6 défaites ; 34 bp, 29 bc) : Pauvert, Le Touzé, Blais, Piveteau, Zoménio, Wargnier, Dupas, Gandrillon, Queiros, Duhai, Nicol, Landry, Boulanger, Rodriguez, Ducourneau, Seychelles, Gamboa, Nolanye. Entraîneur : Gérard Nicol.

 

Ouest-France

 

Partager cet article

Repost 0
Published by VENDEE FONTENAY FOOT - dans Equipe Fanion
commenter cet article

commentaires